Get Adobe Flash player

Pichoto Camargo en fête !

 

 

 » Aquelo flour tant galantouno
Que pèr milioun cuerbe ti claus
Pèr tu Camargo, es la courouno
Que lou Destin t’a manda d’aut.  »

Carle Naudot (La Saladello)

 

 

 

 

La saladelle est une plante des marais qui fleurit en août et tapisse les étendues de l’Etang de l’Or d’un manteau violine. Porte bonheur pour tous, elle accompagne tous les instants de notre vie, trône dans toutes les pièces de nos maisons tantôt en bouquets denses et volumineux, tantôt en brins discrets glissés comme une dernière offrande aux photos de nos disparus. Elle s’accroche aux boutonnières et aux broches de nos fichus, pénètre tous nos lieux de vie jusqu’aux rétroviseurs de nos voitures. Fine compagne végétale de nos joies et de nos peines, elle est présente à nos baptêmes et , éternellement jeune, la fleur qui ne fane jamais, couvre nos tombes comme un clin d’ail à l’éternité. Aussi, tous les ans depuis 1988, « Pichoto Camargo » fête-t-elle la fleur des étangs.

Quelques jours avant la fête, c’est dans les étangs melgoriens que les membres de « Pichoto Camargo » cueillent ensemble les grandes tiges mauves. Nous en remplissons de grandes panières. Le samedi, lors d’un grand défilé à travers la ville, la saladelle est promenée et distribuée aux passants et spectateurs, qui tendent les mains avec impatience.

La fête de la saladelle inaugure la  » voto  » de Mauguio qui durera une semaine. C’est le moment d’inviter les amis, puisque li Tambourinaire de l’Estang de l’Ort se joignent à nous pour animer les rues déjà bruyantes des premiers élans festifs.

 

Fiche botanique : La saladelle

« Statice limonium  » c’est le nom que lui a donné la science botanique. La  » saladelle  » est la fleur caractéristique des zones lacustres appelées « sansouiro « , plaine salée des terres vagues ou  » vacants « . C’est le paysage typique des étangs. La saladelle y côtoie la salicorne, les joncs marins, les plantains d’eau comme la fameuse  » sagno « , et bien d’autres espèces salines. Sa base est constituée de feuilles basses à ras du sol desquelles elle s’élance pour atteindre une hauteur de tige de 60cm environ. Les bouquets de fines petites fleurs arrivent à maturité au mois d’Août. Gorgée de sel, ce qui la rend inconsommable aux chevaux et aux taureaux, sa tige est souvent recouverte d’une fine pellicule blanche d’écume salée. La saladelle se conserve des années en jolis bouquets que l’on fait sécher tête en bas à l’air libre.

 

La  » saladello  » est devenue la fleur symbole des gardians car comme eux elle affectionne les espaces sauvages et silencieux.

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Catégories